Les Stranglers ont perdu leur batteur historique – Batterie Magazine

ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°199

Les Stranglers ont perdu leur batteur historique
The Stranglers Live au studio RTL le 21.02.12 ©LaetiziaForget

Jet Black s’est éteint « paisiblement » à 84 ans, « après des années de mauvaise santé », entouré des siens dans sa maison au Pays de Galles, le mardi 6 décembre, a annoncé la formation punk britannique. Cette info intervient plus de deux ans après la disparition de leur claviériste David Paul Greenfield. De son vrai nom Brian John Duffy, le batteur était l’ainé du groupe (il est né en 1938) et faisait partie des piliers des Stranglers aux côtés du bassiste-chanteur Jean-Jacques Burnel.

D’abord attiré par le jazz dans les années 60, il succombe à l’effervescence rock et fonde Guildford Stranglers en 1974, qui deviendront rapidement les Stranglers dont le succès est intimement lié à sa détermination et son énergie.

Jet Black a participera aux dix-sept albums qui feront des Stranglers une véritable institution du rock britannique, avant de prendre sa retraite en 2015, remplacé par Jim Macaulay.

« Jet était une force de la nature, une inspiration. The Stranglers n’auraient jamais été les mêmes sans lui. L’homme le plus érudit. Un rebelle avec plusieurs causes. Salut Dave de ma part. » a écrit  Jean-Jacques Burnel dans un communiqué. 

Nous garderons un souvenir ému de notre rencontre avec Jet Black dans les loges de l’Olympia en 2012 (Batterie Magazine # 89). R.I.P.