ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°191

Les Adieux de Genesis

C’était un secret de Polichinelle. Genesis a donné le dernier concert de sa légendaire histoire, lors de leur dernière date de tournée, donnée à lO2 Arena de Londres le 26 mars dernier : « Ce soir est une soirée très spéciale. Cest la dernière étape de notre tournée. Et cest le dernier concert de Genesis… Après ce soir, on devra tous trouver un vrai travail, » a plaisanté Phil Collins, avant de jouer « Land Of Confusion ». Si la setlist, pour cette soirée très spéciale, est restée identique au reste de la tournée, du beau monde s’était déplacé pour assister à cet ultime « au revoir ». A commencé par le batteur américain Nick DVirgilio, ayant officié sur le dernier album studio de Genesis, Calling All Stations (1997), en remplacement de Phil Collins. Le temps pour lui de croiser la route de Nic Collins (à retrouver en couverture du Batterie Magazine # 188), digne héritier de son père derrière les fûts durant cette tournée. Également dans le public, un certain Peter Gabriel, venu, lui aussi, dire adieu à un groupe quil a cofondé en 1967. Gabriel est resté assis, malgré un public fantasmant de voir le chanteur monter sur scène pour dultimes retrouvailles. Il a cependant eu loccasion de saluer ses anciens compagnons de route, comme en témoigne une photo circulant sur les réseaux sociaux, le montrant en compagnie de Phil Collins et de leur road manager de l’époque, Richard McPhail. Genesis sen va donc, après plus de cinquante ans de carrière, 15 albums studios et certain davoir écrit une des plus belles pages du rock progressif anglais.