ACTUELLEMENT
EN KIOSQUES

N°176

AEROSMITH : L’AFFAIRE « JOEY KRAMER »

Au rayon crêpage de chignons chez les rock stars, le prix du feuilleton du mois est attribué à Aerosmith !

En janvier, Joey Kramer a porté plainte contre son propre groupe après que ce dernier lui ait annoncé son désir de se produire aux Grammy Awards avec un autre batteur, en raison de problèmes de santé récurrents chez Kramer. Joey a confié que ses compères lui avaient même demandé de passer une audition pour constater son niveau actuel !

Les relations entre le batteur et le reste du groupe se sont vite tendues, et Joey a tenté d’utiliser la justice pour forcer ses collègues à le réintégrer. Bonjour l’ambiance !

Malheureusement pour lui, le juge de la Cour suprême du comté de Plymouth dans le Massachusetts a tranché en faveur d’Aerosmith : « Je suis très déçu de la décision du juge, je la respecte mais je suis fier davoir fait ce que jai fait : me battre pour mon droit de célébrer le succès du groupe pour lequel jai dédié la plus grande partie de ma vie. »

Le 26 janvier, Aerosmith s’est produit comme prévu aux Grammy Awards sur la scène du Staples Center de Los Angeles pour ressusciter le fameux « Walk This Way » en compagnie de Run DMC. A la batterie, on a aperçu John Douglas qui n’est autre que le drum tech de longue date de Joey (!!!).

Quelques jours avant la cérémonie, une vidéo a fuité sur YouTube montrant le batteur se faire recaler par deux agents de sécurité devant le studio de répétition d’Aerosmith. Une véritable humiliation…

Finalement, les choses semblent s’être apaisées. Le 10 février, Joey Kramer a rejoint Aerosmith sur scène à Las Vegas dans le cadre de leur résidence. Après la diffusion d’un court film résumant la carrière du groupe en guise d’introduction, le rideau s’est levé au son de la voix de Steven Tyler annonçant « A la batterie, Mr. Joey Kramer ! ».

Espérons qu’il sera toujours de la fête pour le concert parisien des Américains prévu le 30 juin à l’AccorHotels Arena.